Paris I Bordeaux I Lille I Lyon I Marseille
Montpellier I Rennes I Strasbourg

Rétrospective 2021 : les 5 temps forts de l’actualité

Pour finir cette année, nous souhaitions mettre en lumière 5 évènements qui ont fait l’actualité en 2021.

Arcane : la pépite signée Riot et Fortiche

Le 6 novembre dernier, Riot rendait disponible sur Netflix sa nouvelle pépite : Arcane.
Réalisée et animée par le studio français Fortiche, la série nous plonge dans l’univers de League of Legends et le moins qu’on puisse dire c’est que l’immersion est au rendez-vous. Nul besoin de connaître toutes les subtilités du lore Runeterrien pour apprécier ce bijou d’animation.

La série a connu le meilleur démarrage de l’histoire de Netflix et atteint des scores d’évaluation impressionnants que ce soit chez les professionnels de l’audiovisuel ou chez les néophytes. Après avoir placé la barre très haut tant au niveau de l’histoire et de l’animation que de la bande-son (Sting, Woodkid ou Imagine Dragons à la baguette), espérons que la deuxième saison (prévue pour 2023) reste au même niveau !

OTP : le succès d’une WebTV

Le 29 octobre 2020, 10 ans après avoir débuté l’aventure O’Gaming, Chips & Noi s’envolaient vers d’autres horizons. Moins de deux mois plus tard, c’est chez Domingo au cours de l’émission Popcorn qu’ils annoncent la création de leur nouveau projet : OTP. S’ils restent assez vagues sur le contenu, ils annoncent un casting XXL devant et derrière la caméra, sous la houlette de la société de production Gozulting.

Ce n’est que le 7 janvier que la nouvelle est annoncée : OTP devient le diffuseur officiel du LEC mais aussi des Mondiaux et de la LCK. Avec les renforts de Trayton, Marex et bien entendu de Tweekz, OTP a accueilli tout au long de l’année des invités prestigieux de la scène League of Legends (Duke, Chap, BuliiV, pour ne citer qu’eux) et s’est même payé le luxe d’annoncer le retour de la LFL par Vin Diesel.

1 an, plus de 400.00 followers et un peak à 390.000 viewers plus tard, OTP s’impose comme la WebTV du League of Legends compétitif français, avant de partir à la conquête de l’Europe ?

Roland-Garros : un drôle de double

C’est certainement l’évènement de cette année qui a le plus témoigné de l’inexorable montée en puissance de Twitch et plus globalement de la rencontre des univers du sport, du jeu vidéo et de la création de contenu. Le 18 septembre dernier, le court Philippe Chatrier a accueilli un match en double des plus improbables : le numéro 1 français Gaël Monfils & ZeratoR contre Benoît Paire et Domingo. Plus de 80.000 viewers simultanés, 2.000 places vendues en moins d’une demi-heure, le succès a été au rendez-vous !

C’est finalement Monfils et ZeratoR qui ont vaincu leurs adversaires de l’après-midi au cours d’un épique 3ème set. À l’initiative de ce tournoi : un donation goal du Zevent 2020, une preuve de plus que les streamers ne manquent pas d’idée quand il s’agit de proposer des contenus pour la bonne cause qui n’en demeurent pas moins de véritables bouffées d’air frais pour les spectateurs.

La Karmine Corp : la naissance d’un mastodonte

Jamais une structure esport française n’avait connu de tels débuts tant sur le plan de la compétition que sur ceux de la ferveur et de l’audience. Après 1 an d’existence, la Karmine Corp peut en effet s’enorgueillir d’impressionnants résultats esportifs. Un spring split de LFL remporté haut-la-main et une victoire aux European Masters en mai donnent le ton des ambitions de la structure co-fondée par Kameto et Prime.

Malgré le départ de leur Toplaner Adam chez Fnatic, la KC accueille un renfort de taille : le vétéran Cabochard, ancien joueur Vitality. Pari gagnant, la KC devient la première équipe à réaliser le back-to-back en gagnant une nouvelle fois les EUM en septembre.

Des performances exceptionnelles pour une équipe aussi jeune qui a de surcroît enregistré en novembre dernier le plus gros renfort qu’une Ligue régionale ait jamais connu : Rekkles. L’ADC en fin de contrat avec G2 fait passer la Karmine dans une autre dimension et annonce clairement les ambitions de la structure.

Outre les résultats en compétition, la KC a réussi très rapidement à fédérer une communauté engagée que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les évènements physiques : le 15 décembre dernier, pas moins de 500 Ultras ont fait le déplacement à Barcelone pour encourager leur équipe dans le Showmatch qui les opposaient à KOI, la nouvelle structure espagnole du streamer Ibai soutenue par Gérard Piqué, le joueur du FC Barcelone.

Malgré la défaite, l’évènement a été couronné de succès avec une audience moyenne de presque 420.000 spectateurs et un peak à 477.000. Au vu des récents partenariats annoncés, des performances et de l’attente placée dans l’équipe, on ne peut qu’attendre avec impatience de voir ce que Kameto et Prime nous réservent pour 2022 que ce soit sur League of Legends ou sur les autres rosters de la structure

Zevent : encore une année record

Si le Zevent 2020 nous a permis de voir deux des streamers français les plus connus de fouler la terre battue de Roland-Garros, l’édition de 2021 reste à bien des égards la plus marquante. Depuis 2016, l’évènement caritatif de ZeratoR et Dach regroupe des centaines de milliers de viewers. Cette année, il est entré dans une nouvelle dimension.

Un concert réunissant des streamers et des musiciens en soirée de lancement et 50 heures de live plus tard, ce sont plus de 10.000.000 d’euros (dont presque 3 millions pour la seule vente de t-shirts qui ont été récoltés au profit d’Action contre la faim).

Un record mondial pour un live caritatif sur Twitch, et ce n’est pas le seul record ! À deux reprises au cours du week-end, le record de viewers simultanés sur un live francophone a été battu. Après l’établissement du record à 450.000 viewers sur la chaîne d’Inoxtag dans l’après-midi, c’est ZeratoR qui réunit sur son live l’incroyable total de 716.000 viewers simultanés.

L’année 2021 a été riche pour les amateurs d’esport, de jeu vidéo et plus généralement pour les consommateurs de contenu en ligne. Gageons que 2022 nous proposera encore plus de créativité et d’innovation. Les moyens déployés par les équipes, structures et créateurs mais aussi et surtout par les marques et annonceurs augurent d’excellents choses pour la suite !

Article rédigé par Jules Delabre, Responsable Pédagogique du campus XP de Lille

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Actualités